Avis et communiqués

Consultations publiques sur la réussite éducative : la CSL émet ses recommandations

(Sainte-Agathe-des-Monts, le 9 janvier 2017) – À la suite de la consultation régionale sur la réussite éducative, qui a eu lieu à Mascouche le 25 novembre dernier, la Commission scolaire des Laurentides (CSL) a déposé un mémoire exprimant ses recommandations concernant la toute première Politique nationale sur la réussite éducative.

D’abord, afin d’assurer l’atteinte du plein potentiel de tous les élèves, la CSL considère que le modèle de déploiement de la maternelle 4 ans temps plein devrait être une mesure universelle pour tous les élèves ou, si cela s’avère impossible, du moins pour ceux en milieu défavorisé. Une intervention dès la petite enfance s’avère impérative et permet de pallier certaines problématiques, dont la sous-stimulation.

Cette forme d’accompagnement doit cependant se poursuivre tout au long du parcours scolaire; les actions concertées des professionnels doivent s’articuler en fonction d’un besoin réel de soutien à l’élève, que ce soit sur le plan des apprentissages ou du comportement. Les élèves ayant des besoins particuliers recevront alors une réponse adaptée, sans oublier les jeunes adultes plus à risque qui fréquentent les centres de formation générale des adultes et les centres de formation professionnelle.

La CSL est d’avis que les enseignants sont les vecteurs ayant le plus d’influence sur la réussite éducative des élèves. C’est pourquoi elle est en accord avec le rehaussement du contenu de la formation des maîtres et avec la formation continue du personnel scolaire. Elle souligne également le leadership des directions d’établissement dans le développement de l’expertise pédagogique.

Puis, elle croit fermement en l’importance de la littératie et de la numératie, dont les compétences sont essentielles tant pour la réussite d’un parcours scolaire que pour l’insertion des jeunes dans la société. C’est pourquoi elle prône la lutte à l’analphabétisme par la mobilisation de l’ensemble des ministères pour une réponse concertée.

Comme nous sommes dans une ère où le numérique occupe une place grandissante, la CSL considère que les actions devraient être centrées sur les compétences génériques à acquérir plutôt que sur la maîtrise de différents outils technologiques voués à une obsolescence programmée. L’introduction d’un programme de citoyenneté numérique est d’ailleurs l’une des pistes d’action proposées par la Commission scolaire.

Celle-ci souhaite également que le ministère reconnaisse l’importance particulière de l’obtention d’un premier diplôme ou d’une première qualification, notamment pour les élèves en région et en milieu défavorisé. Une préparation adéquate au passage des élèves entre les différents ordres d’enseignement, mais aussi au marché du travail, se veut alors primordiale.

Finalement, la CSL considère que des partenariats entre les différentes parties prenantes sont essentiels; parents, communauté, centres de santé et de services sociaux et milieu scolaire, tous doivent être impliqués dans la réussite des élèves afin d’en faire une priorité nationale.

D’ailleurs, lors de la tournée régionale, MM. Normand Bélanger et Thomas Duzyk, respectivement présidents des commissions scolaires Pierre Neveu et des Affluents, ont présenté au ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport des recommandations communes déposées par ces deux dernières commissions scolaires, en plus de celles de Lanaudière, de la Rivière-du-Nord et des Laurentides, bien entendu. 

-30-

Source :  Stéphanie Fournelle-Maurice
Coordonnatrice
Service du secrétariat général et des
communications de la CSL
Tél. : 819 326-0333, poste 2006
secretariatgeneral@cslaurentides.qc.ca


Télécharger le document PDF >>


<< Retour aux autres avis et communiqués